RESEAU NATIONAL RADIO VISION 2000: 8 stations de Vision 2000 à travers le pays, Port au Prince: 99.3 FM - Jacmel 90.9 FM - RTNO-Port de Paix: 92.5 FM - GONAIVES: 98.1 FM - MILLIENIUM-Saint Marc: 99.9 FM - Cayes: 101.7 FM - Cap-Haitien: 105.7 FM - PUISSANCE FM-Mirbalais: 99.9 FM

Le gouvernement haïtien condamne les propos de Trump, convoque le chargé d’affaires américain, selon Paul Altidor

Source Roberson Alphonse | Le Nouvelliste

« Au nom du gouvernement, je condamne formellement les propos du président américain », a informé l’ambassadeur d’Haïti à Washington, Paul Altidor, le jeudi 11 janvier, quelques heures après la publication d’un article du Washington Post rapportant les propos non démentis de Donald Trump qualifiant Haïti de « un trou de merde », pays dont on devrait limiter l’arrivée de ressortissants aux Etats-Unis. L’ambassadeur Paul Altidor a confié au journal que « la chancellerie a convoqué le chargé d’affaires américain pour clarifier ce qui a été dit ».

« Je suis inondé d’email de ressortissants américains qui font part de leur regret et présentent des excuses à cause des propos du président qui ne font pas l’unanimité », a expliqué le diplomate haïtien, soulignant que la « majorité » des Américains ne partagent pas la perception du président Donald Trump, « mal informé sur ce que sont les relations haitiano-américaines à travers le temps. » « Il caricature les Haïtiens comme si nous sommes des boat-people qui viennent exploiter les ressources aux Etats-Unis. Ce qui n’est pas le cas. Des soldats haïtiens se sont battus à Savannah pour l’indépendance des Etats-Unis », a indiqué l’ambassadeur Paul Altidor, estimant que « le rappel historique est important parce que par moments, cette administration cerne mal la longévité et la complexité des relations entre les deux peuples ». « Les propos, mal venus, entrent dans un contexte », a souligné Paul Altidor qui fera la tournée des grands médias américains le 12 janvier pour exprimer la position du gouvernement, le jour de la commémoration des huit ans du séisme ayant frappé Haïti et laissé des destructions et un Himalaya de cadavres dans son sillage.

Le président Trump a fait une sortie fracassante ce jeudi 11 janvier 2018 quand des sénateurs démocrates et républicains, qu’il recevait dans le bureau ovale, ont proposé de remettre en place des protections pour les immigrants d’Haïti, du Salvador et des pays africains dans le cadre d’un accord d’immigration bipartite, rapporte le Washington Post, citant deux personnes assistant à la réunion.

« Pourquoi voulons-nous que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent ici ? », s’est exclamé Trump, selon ces personnes, se référant aux pays africains et à Haïti, utilisant l’expression vulgaire « shithole countries ». Le président américain a ensuite suggéré que les États-Unis avaient besoin de plus d’immigrants venant de pays comme la Norvège, au lendemain de la visite de la Première ministre Erna Solberg à la Maison-Blanche……………………..………lire la suite sur lenouvelliste.com

 

Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.