RESEAU NATIONAL RADIO VISION 2000: 8 stations de Vision 2000 à travers le pays, Port au Prince: 99.3 FM - Jacmel 90.9 FM - RTNO-Port de Paix: 92.5 FM - GONAIVES: 98.1 FM - MILLIENIUM-Saint Marc: 99.9 FM - Cayes: 101.7 FM - Cap-Haitien: 105.7 FM - PUISSANCE FM-Mirbalais: 99.9 FM

Dossier Jovenel Moïse, le juge d’instruction s’active enfin

Source Roberson Alphonse | Le Nouvelliste

Le président du conseil d’administration de la BNC, Fernand Robert Pardo, sera entendu vendredi par le juge d’instruction Breddy Fabien dans le cadre de l’enquête sur la possibilité que Jovenel Moïse ait fait du blanchiment à travers la manipulation des fonds qui n’ont rien à voir avec ses entreprises, conformément à la conclusion du rapport administratif de l’Unité centrale de renseignements financiers (UCREF), a appris le journal de sources judiciaires, le jeudi 19 janvier 2017. Entre-temps, la BNC, troisième banque d’Haïti, n’a pas réagi après que le directeur général de l’UCREF Sonel Jean-François, en conférence de presse, mercredi, a affirmé avoir reçu de la BNC le formulaire d’ouverture de compte 0340 000272 en dollars alors que les avocats de Jovenel Moïse, président élu, par exploit d’huissier, ont communiqué une attestation signée le 10 janvier 2017.

L’attestation certifie que la BNC a « ouvert dans ses comptes, à Port-de-Paix, un compte d’épargne en gourdes # 0340 000 272 au nom de monsieur Jovenel Moïse ou madame Marie E. Martine dont la balance au 10 janvier 2017 est de 1, 773.50 htg ». Jovenel Moïse a souligné en 2016 que tous les chiffres du rapport de l’UCREF étaient bons, sauf la monnaie. Le compte est en gourdes, avait-il répété. Le journal a appris d’une source proche de la BNC que cette attestation est « authentique, correcte ». « Le devoir de confidentialité ne permet pas à la banque de donner des informations sur un client, autre que dans les circonstances définies par la loi », a expliqué cette source qui souligne aussi que l’attestation en question, « correcte », donnée à qui de droit, n’a pas été rendue publique par la BNC. « Il n’y a pas de manipulation mais peut-être une mauvaise interprétation des documents sur lesquels il y avait des informations », a soutenu cette source, interrogée sur l’authenticité ou non, les détails de la transmission du formulaire d’ouverture de compte transmis à l’UCREF, avec lettre de couverture, a soutenu Sonel Jean-François. Cette source……..lire la suite sur lenouvelliste.com

Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.