RESEAU NATIONAL RADIO VISION 2000: 8 stations de Vision 2000 à travers le pays, Port au Prince: 99.3 FM - Jacmel 90.9 FM - RTNO-Port de Paix: 92.5 FM - GONAIVES: 98.1 FM - MILLIENIUM-Saint Marc: 99.9 FM - Cayes: 101.7 FM - Cap-Haitien: 105.7 FM - PUISSANCE FM-Mirbalais: 99.9 FM

Les titres de l’actualité du mardi 16 janvier 2018 sur RADIO VISION 2000

Le nouveau bureau de la chambre des Députés a organisé, ce mardi, sa première séance plénière au cours de laquelle 4 blocs se sont fait inscrire. Il s’agit de l’APH, alliance des parlementaires pour Haiti, le groupe majoritaire pro-présidentiel, constitué de 71 Députés.

Les 3 autres blocs : G-PEP, Groupe des parlementaires à l’Ecoute du Peuple qui a 11 Députés, OPL-Vérité et alliés qui disposent de 17 membres alors que le GPS, Groupe des parlementaires pour la stabilité, en a 13.

De nouvelles réactions concernant les propos irrévérencieux du président américain Donald Trump envers Haiti…….. Le leader de la plateforme Pitit Dessalines, Jean Charles Moise estime que les déclarations de ce dernier traduisent une méconnaissance de Trump de l’histoire de son pays.

Jean Charles Moise confirme la tenue d’une marche pacifique le 22 janvier prochain à la Capitale en vue non seulement d’exiger des excuses du président américain mais aussi de continuer à réclamer le départ du président Jovenel Moise.

Les responsables du MOLEGAF et du Bureau des Avocats internationaux annoncent, de leur côté, un sit-in, Jeudi, devant l’Ambassade américaine à Tabarre pour dénoncer les injures de Donald Trump envers Haiti et d’autres pays africains.

Pour sa part, le premier ministre Jack Guy Lafontant, de passage dans la Grand’Anse, estime que ce serait regrettable si le chef d’Etat américain avait tenu ces propos qui ont été, souligne-t-il, démentis par l’intéressé.

Les centres de Santé des Gonaïves pourraient être privés, sous peu, de leurs médecins cubains. Un délai de 22 jours leur a été accordé par la justice, il y a près de 2 semaines, pour déguerpir de deux des maisons dans lesquelles certains d’entre eux sont logés, l’Etat haïtien n’ayant pas payé les loyers depuis environ 5 ans, déplore Génald Saintilus, membre du club des amis de Cuba.

M. Saintilus appelle les autorités concernées à assumer leurs responsabilités soulignant que le départ des médecins cubains représenterait un coup dur pour les habitants des Gonaïves.

Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.