RESEAU NATIONAL RADIO VISION 2000: 8 stations de Vision 2000 à travers le pays, Port au Prince: 99.3 FM - Jacmel 90.9 FM - RTNO-Port de Paix: 92.5 FM - GONAIVES: 98.1 FM - MILLIENIUM-Saint Marc: 99.9 FM - Cayes: 101.7 FM - Cap-Haitien: 105.7 FM - PUISSANCE FM-Mirbalais: 99.9 FM

Les élections indirectes ont démarré, la résolution du Sénat reste dans les tiroirs

Source Robenson Geffrard | Le Nouvelliste

L’exécutif n’a pas donné suite à la résolution du Sénat demandant de surseoir aux élections indirectes en attendant un cadre légal. Le Conseil électoral a donc démarré, lundi à travers tout le pays, avec ces compétions électorales. D’abord, les Assemblées municipales à former.

« Dans tous les départements, les élections indirectes ont démarré ce lundi. On commence déjà à avoir des élus », a fait savoir au Nouvelliste la secrétaire générale du Conseil électoral. Marie Frantz Joachim a souligné que tout s’est bien déroulé au cours de la première journée de ces élections indirectes pour les Assemblées municipales qui se termineront le 14 juillet.

La conseillère électorale, qui représente le CEP dans le département de la Grand’Anse pour ces élections au second degré, a fait remarquer que la résolution du Sénat n’est pas contraignante.

Les parlementaires ne peuvent pas demander au CEP de surseoir au processus électoral, soutient la secrétaire générale du Conseil électoral. « Le CEP a un mandat de l’exécutif pour organiser les élections indirectes », a avancé Marie Frantz Joachim. Alors que seul l’exécutif a l’autorité pour demander au CEP de sursoir aux élections, le Palais national n’a pas fait cas de la résolution des sénateurs. Le président de la République est resté muet sur cette résolution, ce qui permet au Conseil électoral de poursuivre sa route en toute quiétude.

« Le CEP n’est pas lié par la résolution du Sénat », a soutenu la conseillère électorale soulignant que les élections indirectes pour les Assemblées municipales vont se poursuivre jusqu’au 14 juillet.

La première journée des élections indirectes s’est achevée avec l’élection de 169 membres des assemblées municipales, selon un communiqué du CEP.

Dans cette résolution, le Sénat avait demandé  « la mise en place et l’adoption par le Parlement d’un cadre légal approprié », avant l’organisation de ces élections. «Le Sénat demande à l’exécutif d’intervenir auprès du CEP aux fins de surseoir à l’organisation des élections indirectes annoncées jusqu’à l’adoption…………………………………...lire la suite sur le nouvelliste.com

Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.