RESEAU NATIONAL RADIO VISION 2000: 8 stations de Vision 2000 à travers le pays, Port au Prince: 99.3 FM - Jacmel 90.9 FM - RTNO-Port de Paix: 92.5 FM - GONAIVES: 98.1 FM - MILLIENIUM-Saint Marc: 99.9 FM - Cayes: 101.7 FM - Cap-Haitien: 105.7 FM - PUISSANCE FM-Mirbalais: 99.9 FM

Le gouvernement fixe les nouveaux prix des carburants après un accord avec des syndicats de transports, mais un peu partout à travers le pays, c’est la grogne

Port-au-Prince, le 15 mai 2017 – (AHP) – Le gouvernement et des syndicats évoluant dans le transport en commun ont paraphé comme prévu ce lundi, le protocole d’accord sur la révision à la hausse des prix des produits pétroliers sur le marché local.

Depuis ce lundi 15 mai, le gallon de gazoline qui se vendait à 189 gourdes est passé a 224 gourdes. Le diesel passe de 149 à 179 gourdes le gallon et le kérosène de 148 à 173 gourdes, soit des augmentations de 35 gourdes sur la gazoline, 30 gourdes sur diesel et 25 gourdes sur le kérosène.

Au fait, il ne s’agit qu’un début car le ministre de l’économie et des finances, Jude Alix Patrick Salomon et son collègue du commerce et de l’industrie, Pierre Mary Du Meny ont fait remarquer que, suivant ce protocole d’accord, il y aura des ajustements de 6, 5 et 4 gourdes respectivement sur les prix des gallons de gazoline, de diesel et de kérosène a chaque nouvel arrivage.

Ce qui signifie que si, sur un mois, trois cargaisons arrivent au port, il y aura des révisions de l’ordre de 18, 15 et 12 gourdes sur les prix des produits concernés

C’est ce qui a été décidé, au lieu d’une seule augmentation de 77 gourdes, a dit le ministre du commerce, soulignant que cet ajustement graduel se fera jusqu’au 30 septembre. Et à partir du 1er octobre, le gouvernement mettra fin définitivement au programme de subvention des prix des produits pétroliers.

De nouveaux tarifs ont également été publiés pour les différents circuits routiers.

Les représentants des syndicats ayant paraphé l’accord attendent pour l’instant que le gouvernement respecte ses engagements de créer un fonds de garantie d’un milliard de gourdes pour la modernisation du transport en commun.

Ainsi, les membres des organisations syndicales devraient pouvoir renouveler …………………....lire la suite sur ahphaiti.org

Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.