RESEAU NATIONAL RADIO VISION 2000: 8 stations de Vision 2000 à travers le pays, Port au Prince: 99.3 FM - Jacmel 90.9 FM - RTNO-Port de Paix: 92.5 FM - GONAIVES: 98.1 FM - MILLIENIUM-Saint Marc: 99.9 FM - Cayes: 101.7 FM - Cap-Haitien: 105.7 FM - PUISSANCE FM-Mirbalais: 99.9 FM

Haïti – Politique : Le CDH adopte à Genève le rapport sur Haïti

Source HL/ HaïtiLibre

Vendredi à Genève, dans le cadre de l’Examen Périodique Universel (EPU), le Conseil des Droits de l’Homme a adopté, à la mi-journée, les documents finaux résultant de l’EPU pour Haïti. Le Vice-Président du Conseil, M. Shalva Tsiskarashvili, a indiqué que, sur la base des informations reçues, Haïti avait reçu 213 recommandations, en avait accepté 188 et avait pris note des 25 autres.

Examen périodique universel : Haïti

Pierre Andre Dunbar, Représentant permanent d’Haïti auprès des Nations Unies à Genève, a souligné que suite à un atelier de consultation tenu avec la société civile en décembre 2016, le nombre de recommandations acceptées par son pays est passé de 175 à 188, et le nombre de celles dont il a pris note de 33 à 25.

« Il est clairement constaté qu’Haïti depuis quelques temps se veut un État qui assure la promotion et la protection des Droits de l’homme » a déclaré Dunbar « Ceci est prouvé par les efforts accomplis dans la soumission régulière des rapports internationaux dus aux organes de traité et aux mécanismes des droits de l’homme. »

Des raisons diverses justifient le choix des recommandations qui n’ont pas rencontré l’adhésion d’Haïti, a expliqué le Représentant permanent. Certaines recommandations sont notées, soit parce qu’elles sont déjà mises en œuvre, soit parce que les dispositions légales auxquelles elles renvoient sont déjà prévues « La situation économique, sociale et culturelle explique qu’Haïti ne peut être partie à toutes les Conventions internationales relatives aux droits de l’homme » a ajouté M. Dunbar.

S’agissant de la ratification du Statut de Rome de la Cour pénale internationale, la République d’Haïti, disposant déjà dans son corpus juridique de dispositions juridiques permettant de lutter contre les infractions qualifiées de crimes contre l’humanité, n’a pas jugé nécessaire pour l’instant de ratifier cet instrument, a expliqué Pierre Andre Dunbar.

« La Constitution haïtienne garantit les droits inaliénables et imprescriptibles à la vie, à la liberté et à la poursuite du bonheur de tous les Haïtiens sans distinction de sexe, de race ou de culture. Le Gouvernement haïtien ne ménage aucun effort pour procurer les documents d’identification et négocier avec la République dominicaine les conditions de rapatriement, a ajouté le Représentant permanent. La législation haïtienne a déjà fixé l’âge de la majorité civile et politique à 18 ans, a-t-il en outre fait observer. Enfin, le Gouvernement n’encourage pas les expulsions forcées et multiplie sans cesse les efforts pour empêcher que cela n’arrive » a souligné le représentant d’Haïti.

Débat :
Le Brésil a félicité Haïti pour sa participation constructive à l’examen périodique universel et pour son attachement à un examen transparent et ponctuel, malgré les catastrophes qui l’ont accablé. Le Brésil se félicite des efforts d’Haïti dans le domaine, notamment, de la protection de la liberté d’expression. Chef de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), le Brésil a indiqué qu’il poursuivrait son engagement aux côtés d’Haïti.

Le Burundi a salué les efforts d’Haïti en faveur de la sensibilisation et de la formation de la population aux droits de l’homme, et en faveur de la lutte contre la corruption. Le Burundi se félicite……….lire la suite sur haitilibre.com

Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.