RESEAU NATIONAL RADIO VISION 2000: 8 stations de Vision 2000 à travers le pays, Port au Prince: 99.3 FM - Jacmel 90.9 FM - RTNO-Port de Paix: 92.5 FM - GONAIVES: 98.1 FM - MILLIENIUM-Saint Marc: 99.9 FM - Cayes: 101.7 FM - Cap-Haitien: 105.7 FM - PUISSANCE FM-Mirbalais: 99.9 FM

Les producteurs agricoles dominicains arrivent à satisfaire 85% de la demande interne

Écrit par Etzer S. EMILE / Economiste / etzeremile@gmail.com | Radio Vision 2000

Le PDG du Conseil Agribusiness dominicain, Osmar Benitez, a déclaré hier que la République dominicaine est l’un des pays de la région où l’approvisionnement de la production nationale satisfait 85% de la demande intérieure en produits alimentaires. Selon ce qui a été rapporté dans un article du journal dominicain Listin Diairo.

Osmar Benitez a souligné que le secteur agricole a contribué à 9.6% de la richesse produite dans l’économie du pays l’an dernier.

Le secteur agricole en République dominicaine a une importance sociale et économique considérable. En effet, la superficie consacrée à la production agricole est de 2,6 millions d’hectares pour plus de 250 000 engagés dans ce secteur soit près de 14% de la population active et contribue à environ un quart des exportations.

Parlant de satisfaction de la demande interne, il faut rappeler que l’économie haïtienne importe plus de 70% des biens alimentaires qu’elle consomme notamment en provenance de la République Dominicaine et des Etats-Unis. Donc, le combat pour l’autonomie alimentaire n’a toujours pas apporté ses fruits, au contraire nos importations deviennent plus importantes chaque jour. On estime à près d’un milliard de dollars d’importations haïtiennes de produits alimentaires contre seulement 60% d’exportation.

Même le programme national de cantine scolaire n’est pas épargné par cette dépendance aux produits importés. On estime a plus de 80% le poids des produits importés distribués aux élèves dans le cadre du programme de cantine scolaire.

Le nouveau président a fait de l’agriculture son cheval de bataille dans la campagne présidentielle. Donc, nous attendons les mesures et les actions qui doivent permettre de relancer ce secteur pour une productivité plus importante, pour une meilleure compétitivité, des emplois plus nombreux et des revenus pour plus de personnes, mais surtout dans la perspective de réduction de la dépendance vis-à-vis des produits étrangers. Cela aidera aussi dans la lutte pour la stabilité de la gourde et dans la quête de l’équilibre au niveau de la balance commerciale.

Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.